ATTENTION
26 et 27 octobre 2019 Fête du cuir et du parchemin - Accès gratuit au rez-de chaussée du château en visite libre uniquement

Folies mélodiques

7 juillet 2019  > 13 octobre 2019 exposition

Venez découvrir l'exposition "Folies mélodiques" de Cécile Le Talec dans le cadre du 500è anniversaire de la Renaissance en Centre Val de Loire !

     

La double exposition Folies Mélodiques et Commissariat pour un arbre #6 propose de parcourir et découvrir l’environnement naturel du château de Bouges, avec son jardin de fleurs, ses jardins à la française et son parc paysager, dans une expérience immersive, visuelle, sonore et olfactive.

L'exposition produite par le Centre des monuments nationaux, a reçu le soutien de la Ville de Levroux, du Crédit Agricole Centre Ouest, des Vins du Centre-Loire et la participation d’Eternal Network.

« Folies mélodiques est une oeuvre composée à partir du paysage sonore dans lequel l’architecture XVIIIe siècle du château se love.

Cette œuvre s’inscrit dans le prolongement de mes recherches développées depuis de nombreuses années, qui interrogent les rapports qu’entretiennent la musique, le langage, l’écriture et le territoire.

Folies Mélodiques a été pensée en écho au parc paysager, au jardin de fleurs (jardin bouquetier) ainsi qu’en référence aux représentations animalières, peintures, gravures, qui ponctuent le parcours du visiteur (hôte) du château.

Cette collection d’œuvres qui représentent des scènes de chasses, des chasses à courre, des études animalières et ornithologiques, des études d’oiseaux d’ornement ainsi que des verdures, a nourri le projet de sculptures…

Folies mélodiques, oeuvre diptyque, est invisible mais néanmoins audible. Installés dans le jardin de fleurs, des haut-parleurs diffusent une composition sonore inédite : Dance-Flœurs.

Cette composition a été réalisée d’une part, à partir d’enregistrements des pulsations électriques émises par les plantes au moment de leur croissance (dahlias, iris, roses, œillets, pensées), d’une part à partir des enregistrements des ondes de croissance des arbres (tilleul, érable, chêne, bouleaux, ginkgo, séquoia) et enfin à partir d’enregistrements des chants des oiseaux qui peuplent le parc (coucou, mésanges, pies, merles, faisans).

Des capteurs ont été fixés sur les plantes et les arbres afin de capter leurs pulsations. Ces pulsations électriques ont été enregistrées numériquement et écrites sous la forme de spectrogrammes. Ces écritures spectrographiques ont ensuite été traduites… sous la forme de notes et de partitions musicales. J’ai ensuite attribué un instrument à chaque fleur, chaque arbre, chaque oiseau…afin de composer cet « oratorio pulsé ».

L’oeuvre Dance-Flœurs offre au visiteur une composition musicale immersive dont les interprètes de l’orchestre sont invisibles… Leurs voix sont naturellement, à l’oreille nue, inaudibles.

Les fleurs, les arbres sont vivants : ils parlent, ils chantent immobiles, ils nous enchantent, nous nourrissent, nous soignent et nous survivent… Cette mélodie, construite à partir de leurs pulsations, constitue un véritable chœur silencieux qui nous accompagne et nous submerge en silence.

La sculpture ombrière constitue le second volet du diptyque Folies mélodique. Elle donne à voir en silence, l’écriture vibratoire et spectrographique des pulsations vivantes du parc précédemment découvertes dans le jardin de fleurs.

Elle s’est construite en écho à la composition musicale Dance-Flœurs audible dans le jardin de fleurs. Les spectrogrammes des enregistrements des pulsations des plantes, arbres et oiseaux ont été extraits afin de constituer une transcription sous la forme d’une écriture graphique.

En référence aux « volières » qui accueillaient, dans les parcs, les oiseaux d’ornement, au XVIIIe siècle, cette sculpture se présente comme une « folie », une architecture d’ornement qui propose des « points de vues » sur le paysage.La sculpture Folie mélodiques s’expose comme une architecture, une folie, une ombrière, une fenêtre, un cadre, et enfin comme une horloge solaire…contemporaine. Elle propose un point de vue, point de fuite. La forme du dessin spectrographique, écrit dans le parc du château la partition invisible du paysage dessiné dans lequel nous sommes inscrits. L’architecture/sculpture/ partition traduit par les lignes du dessin (épuré) la mélodie du lieu. L’ombre projetée au sol du dessin et de son contour est perpétuellement changeante au rythme du soleil, du jour, du temps et des saisons. Folies Mélodiques donne à voir la musique de ce qui nous entoure en silence. »

   

Cécile Le Talec

     

    

Cécile Le Talec, née en 1962 à Paris, vit et travaille en région Centre et à Paris. Elle travaille depuis de nombreuses années autour desrapports qu’entretiennent la parole, la musique, le paysage, le territoire et l’écriture. Ses œuvres se nourrissent des bruits, des sons et des paroles qu’elle expose sous la forme d’environnements sonores, sculptures, installations, films vidéo, photographies et dessins/partitions. Depuis 2001, elle mène une recherche sur les langues sifflées*, bourdonnées, tambourinées, les instruments parlants et langues miroirs qui l’ont menée aux Canaries, au Mexique, en Chine, en Sibérie/ République Touva, en Inde et au Japon.

Ses œuvres ont été présentées dans des institutions, centres culturels français et musées à l’étranger (Chine, Mexique, Pologne, Espagne, Allemagne, Belgique…), dans de nombreux musées de France, centre d’art contemporain, fonds régionaux d’art contemporain (Bretagne, Champagne-Ardenne, Alsace…) dans le cadre d’expositions collectives et personnelles et figurent parmi de nombreuses collections publiques et privées.

En 2018, ses œuvres et installations sonores ont été exposées à l’Abbaye de Cluny gérée par le Centre des monuments nationaux, au château de Chinon, au Frac IDF Le Plateau et enfin au Centre Pompidou dans le cadre de l’événement « Le Pouvoir des Émotions ».

*Le langage sifflé, utilisé en particulier en montagne par les bergers, se substitue à la langue parlée dans des environnements où les sifflements sont plus efficaces.

http://cecileletalec.com

https://player.vimeo.com/video/267980962

    

INFORMATIONS PRATIQUES

jusqu'au 13 octobre 2019

Tarif parc : 5,50€ - gratuit pour les -26 ans

JUILLET - AOÛT

Ouvert tous les jours

10h-12h30 / 14h-18h45

SEPTEMBRE - OCTOBRE

Ouvert tous les jours sauf le mardi

10h-12h / 14h-18h

MenuFermer le menu